La fondation de Rome, Partie 2/3 : la mise en place de la société romaine

La fondation de Rome 2 - Bannière

Romulus, fils de Mars, dieu de la guerre, inaugure donc la ville de Rome par un crime sanglant, un fratricide, symbole de la nature belliqueuse de la ville. C’est d’ailleurs cette nature belliqueuse de Romulus et de ses amis qui va déterminer le règne de Romulus, puis de ses successeurs. En effet, c’est pendant cette longue période que se met progressivement en place la société romaine.

Le règne de Romulus et la création de la société romaine

Après la fondation de la cité, cette dernière n’est peuplée que de Romulus et de quelques amis et compagnons de ce dernier. Ce groupe est bien insuffisant pour pouvoir permettre à la nouvelle cité de se développer. Romulus doit donc trouver un moyen d’attirer une nouvelle population dans la cité. Pour cela, il va faire de Rome une terre d’asile pour tous, c’est à dire les fugitifs, les criminels, les condamnés, les exilés ou encore les réfugiés. Suite à cette annonce, une vague d’individus arrivent à Rome. Cette nouvelle population est donc un mélange d’hommes de tous horizons. Mais c’est bien ici que réside tout le problème, en effet, la population romaine est composée essentiellement d’hommes. Cela pose donc le problème du renouvellement de la population et pour cela, il faut trouver des femmes. C’est cette nécessité qui va conduire à l’enlèvement des Sabines.

1. L'enlèvement des Sabines.jpg
L’enlèvement des Sabines, Giambologna, 1579 – 1583

Pour pouvoir trouver des femmes, Romulus va envoyer des ambassades aux peuples voisins, les Latins, afin de nouer des alliances matrimoniales avec ces derniers. Mais les ambassadeurs sont rejetés et traités avec dédain. En effet, la composition particulière de la population inspire la crainte et le rejet de Rome de la part de ses voisins. Cette situation pousse donc Romulus à faire preuve de ruse pour faire venir des femmes dans la cité. Il va faire courir le bruit de la découverte d’un autel dédié à une divinité agraire (et de ce fait importante pour les populations voisines vivant essentiellement de l’agriculture) dans le sol de Rome. Pour célébrer cette découverte, il décide d’organiser des sacrifices suivis de spectacles et de jeux auxquels seront conviés tous les peuples voisins. Pendant les célébrations, après un signal de la part du roi, les nobles gens de Rome s’emparent des femmes. Une guerre contre les Latins s’en suit, mais seul les Sabins réussissent à tenir tête aux Romains. Lors d’un affrontement, les femmes, devenues épouses romaines, s’interposent entre leurs pères Sabins et leurs maris Romains, pour demander la paix afin de ne devenir ni veuves, ni orphelines. Leur courage émeut les belligérants et les pousse à signer la paix. Les deux peuples s’unissent donc pour n’en former qu’un seul dirigé par Romulus et son homologue Sabin, Titus Tatius (jusqu’à sa mort lors d’une émeute).

3. L'enlèvement des Sabines, Jean Louis David
Les Sabines, Jacques-Louis David, 1796 – 1799

Par la suite, Romulus va structurer le corps civique en créant 30 curies. Les curies sont des regroupements de familles selon le lieu de résidence. Elles sont elles-mêmes regroupées 10 à 10 dans 3 tribus. Chaque citoyens est donc inscrit dans une curie et une tribu. Mais Romulus ne s’arrête pas là. En effet, il créer une assemblée politique et religieuse regroupant les curies, les comices curiates. On y rassemble les Romains en fonction de leur curie. Dans cette assemblée, chaque curie possède une voix. Cette assemblée intronisent certains prêtres, se charge des testaments et des adoptions et attribue le pouvoir aux magistrats. De plus, Romulus choisit parmi les citoyens les 100 individus les plus honnêtes pour créer le Sénat. Les Sénateurs obtiennent un nouveau statut, le statu de Pater. Ainsi, leurs descendants deviennent les patriciens. Romulus a donc permis pendant son règne de former le corps civil et de mettre en place les premières institutions qui le régissent. Mais le roi de Rome a créée une population belliqueuse que son successeur, Numa Pompilius, se charge de l’apaiser.

La création des institutions religieuses par Numa Pompilius

Nulma Pompilius est le second roi de Rome. Il accède au trône après une lutte de pouvoir entre les factions romaines et sabines de la cité. Ces dernières choisissent Numa car il est connu pour son sens de la justice et sa piété. De plus, ses connaissances des hommes et des dieux sont reconnues de tous. Le nouveau roi a conscience de la nature belliqueuse des Romains qui s’est manifestée à plusieurs reprises, notamment lors du meurtre de Remus par son frère ou encore l’enlèvement des Sabines. Il se fixe donc pour objectif d’apaiser la société romaine. Pour cela, il dote Rome de ses institutions religieuses. En effet, il considère que pour avoir une société plus apaisée il faut avoir une bonne relation avec les dieux.

La religion des Romains est bien différentes des religions monothéistes et de leurs modes de fonctionnement. En effet, c’est une religion polythéiste où différentes divinités se côtoient. Elles ont chacune un rôle précis mais elles sont parfois issues de pays étrangers. De plus c’est « une religion du faire et non du croire » comme l’indique Mary Beard dans son ouvrage SPQR. En effet, le but est de faire des rites et des cérémonies en l’honneur des dieux afin de maintenir de bonnes relations avec eux. C’est de cette relation particulière dont dépend l’avenir de Rome, sa réussite et sa prospérité. De ce fait, les Romains considéraient la religion comme le fondement de leur puissance. Sa mise en place est donc essentielle pour le futur de la cité.

Tout d’abord, afin de calmer les Romains, Numa fait construire un temple à Janus. Ce temple permettait aux Romains de savoir si la cité était en paix ou en guerre. En effet, quand le temple ouvrait ses portes, cela voulais dire que la cité était en guerre. Mais quand les portes restaient closes cela signifiait que la cité était en paix. De ce fait, les portes du temple sont demeurées fermées pendant tout les règne de Numa. Il fait ensuite bâtir de nombreux sanctuaires aux dieux mais aussi des temples et des autels. De plus, il organise des fêtes et des cérémonies en l’honneur de chacun des dieux. Il dote chaque sanctuaire d’un prêtre dédié à une divinité. Il créer également des collèges de prêtres et de prêtresse comme les flamines ou les vestales. Parmi les prêtres, il nomme un grand pontife auquel il confie la surveillance de la religion. Il dirige les cérémonies religieuses, détermine la nature des victimes, il dirige les fonds qui subviennent aux dépenses et enfin, il possède la juridiction sur tous les sacrifices célébrés dans le cadre privé et publique. Enfin, il dote Rome de son calendrier. Il comporte 12 mois et est pourvu de la liste des fêtes religieuses mais il signale également les jours fastes et les jours néfastes ces derniers étant chômés. Romulus et Numa ont donc posé les bases de société romaine, mais encore faut-il la structurer.

Une organisation stricte de la société

Il faut attendre Servius Tullius pour organiser la société, le sixième roi légendaire de Rome. En effet, il instaure le premier recensement des Romains. Ce recensement permet de donner à chaque Romain une place dans le corps civil. Ce cens permet le découpage du corps électoral et l’organisation de l’armée romaine. En effet, le recensement (qui ne concerne que les hommes) permet la séparation de la société en deux classes, la classis et l’infraclassem. La classis regroupe tous les Romains qui possèdent assez de richesses pour se payer un équipement militaire. L’infra-classem regroupes les individus qui n’avaient les moyens que pour se payer un équipement léger. Ces derniers ne pouvaient donc pas intégrer la phalange et donc l’armée. Le cens souligne l’importance de l’armée dans la société romaine et montre le rôle militaire de chaque citoyen.

4. Le recensement
Autel de Domitius Ahenobarbus, scène de recensement, vers 100 av. JC

Enfin le cens permet également d’établir un corps électoral. En effet, le cens permet d’établir les comices centuriate. Cette assemblée rassemble le peuple en arme hors de la ville, sur le terrain d’entraînement des armées. Cette assemblée élisait les magistrats les plus importants de la cité. Elle vote aussi les lois, juge certaines affaires et peut déclarer la guerre. Ceci démontre une chose, la fortune apporte autant de privilèges que de responsabilités politiques.

♦       ♦       ♦

Romulus, fils de Mars et descendant de Vénus a donc créer une cité par la violence en assassinant son frère jumeau. Par la suite il fait venir une population délinquante à Rome et vole les femmes de ses voisins afin de peupler la ville et lui assurer une descendance. Il met en place le Sénat et structure le corps civil en découpant la ville en territoires. Son successeur met en place les institutions religieuses pour permettre aux Romains d’apaiser leurs pulsions belliqueuses. Enfin Servius Tullius organise la société à travers l’organisation du premier cens des Romains. Il convient donc de s’intéresser à présent sur la réalité historique et archéologique qui entoure la fondation de Rome.

Bibliographie

Sources

  • Denys d’Halicarnasse, Antiquités romaines, Livre II.
  • Plutarque, Les vies parallèles, Vie de Thésée et de Romulus.
  • Tite-Live, Histoire romaine, Livre I.

Ouvrages généraux

  • BEARD Mary, S.P.Q.R, Histoire de l’ancienne Rome, Perrrin, 2016.

Ouvrages spécialisés

  • SCHMIDT Joël, 100 histoires de la mythologie grecque et romaine, Puf, 2016.

Articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s