La naissance de Vénus, Sandro Botticelli, vers 1485 – Une œuvre, une histoire #1

La naissance de Vénus est sûrement l’une des peintures les plus connues de Sandro Botticelli. Cette œuvre, nous la connaissons tous, du moins de vue. Bien que le titre nous éclaire sur la scène représentée, la naissance de Vénus, l’iconographie demeure peut-être flou pour certains : qui sont les personnages qui entourent la déesse de la beauté et de l’amour ? Que sont-ils en train de faire ? Comment Vénus est-elle arrivée sur un coquillage ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre à travers le récits de la naissance de Vénus.

1. La naissance de Vénus, Botticelli.jpg
La naissance de Vénus, Sandro Botticelli, vers 1485 – Image libre de droits

Le mythe de la naissance de Vénus

Le mythe de la naissance de Vénus (ou Aphrodite) est traité par différents auteurs antiques dont Hésiode dans la Théogonie ainsi que les Hymnes homériques à Aphrodite. Dans ce récit, Gaïa, la déesse de la Terre se trouve prisonnière de son mari, Ouranos, le dieu du Ciel. Ce dernier féconde perpétuellement Gaïa, maintenant ainsi le Ciel et la Terre unis dans une étreinte continuelle. Mais cette situation ne plaît pas à la Terre qui souffre énormément. De plus, de cette union incessante naissent plusieurs enfants qui ne peuvent voir le jour et restent au sein de leur mère. Gaïa décide donc de mettre fin à son supplice et à celui de ses enfants en demandant à ces derniers de se rebeller contre leur père. Le plus jeune des enfants, Chronos, qui voue une haine importante envers son père Ouranos, se charge de cette lourde tâche.

Gaïa créé pour l’occasion l’acier dans lequel elle forge une serpe qu’elle confie à Chronos. Ce dernier attends patiemment le bon moment pour donner fin aux assauts répétés de son père. Ainsi, il saisit le sexe et les testicules de son père, les coupe et les jette avec force derrière lui. De cette plaie s’écoulent des torrents de sangs qui viennent arroser la Terre et la féconder. De cette pluie de sang naissent plusieurs divinités dont les Erinyes, les géants ou encore les Nymphes. Les testicules d’Ouranos tombent elles dans l’eau et son emportées par les flots. Tout autour d’eux se forme une épaisse écume qui va être fécondée par le sperme du dieu. De cette écume va émerger une jeune femme à la beauté saisissante qui sera nommée Aphrodite (aphros signifiant en grec l’écume).

Peu après sa naissance, elle est placée sur un coquillage et poussée par les vents de Zéphyr, fils d’Eole, le maître des vents et d’Eos, l’aurore, vers les rivages de Cythère, une petite île grecque, puis elle est dirigée vers l’île de Chypre. Arrivée sur la terre ferme, elle est accueillie par les Heures des divinités bienveillantes personnifiant les quatre saisons. Ces dernières se chargent de l’habiller (notamment avec une ceinture d’or qui la rend irrésistible) et de l’éduquer avant de la mener face à l’assemblée des dieux qui, subjuguée par sa beauté, la nomment déesse de la beauté et de l’amour.

Que nous représente Botticelli

Botticelli représente dans son œuvre la transport d’Aphrodite sur l’île de Chypre. Ainsi, on retrouve la déesse nue sur son coquillage au centre de l’œuvre. À sa gauche, se trouve Zéphyr, reconnaissable par le vent qu’il souffle de sa bouche. Dans ses bras se trouve son épouse Flore apportant avec elle une pluie de fleurs. À droite, on retrouve une des Heures, celle représentant le printemps, attendant la déesse pour la vêtir. Botticelli représente donc bien tous les éléments présents dans le mythe antique.

La naissance de Vénus vu par d’autres artistes

Cette thématique n’est pas une nouveauté dans l’histoire de l’art puisque cette scène est représentée depuis l’antiquité. De plus, il semblerai que Botticelli se soit inspiré de la Vénus Anadyomène (sortie de l’eau) d’Apelle. La naissance de Vénus sera également représentée après la Renaissance avec des interprétations diverses, propre à chaque artiste. Je vous propose donc une petite sélection de mes œuvres préférées représentant cette scène de la mythologie greco-romaine.

2. Aphrodite Anadyomene, Pompei.jpg
Fresque de la maison de Vénus à Pompéi représentant Vénus Anadyomène selon la peinture d’Apelle – Image libre de droits
3. La naissance de Vénus, Alexandre Cabanel.jpg
4. La Naissance de Vénus de Jean-Léon Gérôme.jpg
La Naissance de Vénus de Jean-Léon Gérôme (1890) – Image libre de droits

Bibliographie

  • De CHANTAL Laure, Panthéon en poche, Dieux et déesses dans l’antiquité, Les Belles Lettres, 2007.
  • HAMILTON Edith, La mythologie, ses dieux, ses héros, ses légendes, Poche Marabout, ré-édition mai 2013.
  • Hésiode, La Théogonie.
  • Hymnes homériques à Aphrodite.

Aller plus loin en s’amusant

  • Documentaire reportage réalisé par Sylvain Bergère pour Arte : Les grands mythes, Aphrodite.

Un commentaire sur “La naissance de Vénus, Sandro Botticelli, vers 1485 – Une œuvre, une histoire #1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s