Les rites funéraires – Vivre à la romaine #3

1. Les rites funéraires

Comme toutes les sociétés, les Romains ont été confrontés à la mort. Afin de rendre hommage aux défunts, ils ont mis en place un ensemble de rites et pratiques que nous vous proposons de découvrir ici !

2. La roue de la fortune, Memento Mori
Memento Mori, Ier siècle après J.-C., Pompéi

A la période romaine, la mort est vue comme une fatalité, le fruit de la volonté des dieux. Cependant, il existe des “bonnes” et des “mauvaises” morts. Les “bonnes” morts sont les morts paisibles, qui se produisent sans troubles. Les morts violentes ne sont donc pas bien vues. De ce fait, les condamnations à mort sont violentes : les condamnés sont le plus souvent décapités, noyés ou brûlés. Les morts les plus infamantes sont la pendaison et la crucifixion puisque le lien avec la terre est rompu. Le suicide est quant à lui condamné puisque l’individu fuit le destin et les missions que les dieux avaient pour lui.

 

Quand un Romain décède, une cérémonie de lamentations a lieu, permettant aux proches du défunt de faire part de la douleur qu’ils ressentent.  Le corps du défunt est alors lavé, frotté d’huiles parfumées et habillé par les femmes de la famille. Il est ensuite exposé pendant un laps de temps variant selon l’importance du défunt. Cela permettait de venir témoigner de son respect à la famille. Le corps est ensuite emmené, en cortège, vers la nécropole. Cette dernière se trouve toujours en dehors de la ville. En effet, un interdit religieux empêche de laisser une sépulture au sein de la cité, sauf s’il s’agit d’un nouveau né. Une fois dans la nécropole, le corps est inhumé ou incinéré.

Pour l’incinération, les corps étaient amenés sur un bûcher. Une aire pouvait y être dédiée et recevoir plusieurs crémations; Mais, le bûcher pouvait également être érigé au dessus d’une fosse dédiée au défunt. L’incinération est très pratiquée jusqu’au Haut Empire. Par la suite, l’inhumation devient majoritaire, sûrement sous l’influence du christianisme. Lors de l’inhumation, le corps était recouvert d’un ou de plusieurs linceuls dont la qualité du tissu et de ses ornements dépendent du statut du défunt.

Au dessus des restes, des tombeaux étaient érigés. Ils se trouvaient généralement le long des voies d’accès à la cité. Les plus monumentaux, appartenant aux Romains les plus riches, se trouvaient au plus près de la voie pour être visibles par tous.

Via delle tombe
Pompéi, Rue des tombeaux, 1865 – 1875, Rijksmuseum

Les tombeaux étaient pourvus d’inscriptions. D’abord très simples, elles ne mentionnent que le nom du défunt. Progressivement, elles sont enrichies de formules élogieuses et de protections qui vantent les qualités morales du mort et de sa famille.

Inscription sarcophage
Inscription du sarcophage de Aedunia Hermiones, Musée archéologique le trésor d’Eauze

Il est important d’être proche de la voie puisque le monde des vivants et des morts sont interconnectés. Les tombes se retrouvent sur des voies très fréquentées et les passants peuvent y lire les inscriptions et y reconnaître le nom des familles influentes de la cité.

A présent, vous en savez un peu plus sur les rites funéraires romains ! Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau Vivre à la romaine !

 


Bibliographie

Ouvrages généraux

  • MOREAU Tiphanie et VAUGHAN Géraud, 100 fiches d’histoire romaine, Bréal, 2013.
  • SCHIED John, La religion des Romains, Armand Colin, réd. 2017.

Articles

  • BERARD Reine-Marie, “Lavé, frottés d’huiles parfumées”, in L’Histoire n°473 – 474, Vivre avec les morts, juillet-août 2020.
  • PIETRI Charles, “Inscriptions funéraires latines” (Version originale en français de Grabinschrift II (lateinisch)), dans Reallexikon für Antike und Christentum, XII, Suttgart, 1983, col. 514-590. In: Christiana respublica. Éléments d’une enquête sur le christianisme antique. Rome : École Française de Rome, 1997. pp. 1407-1468. (Publications de l’École française de Rome, 234).

 

Un commentaire sur “Les rites funéraires – Vivre à la romaine #3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s