L’école des Romains – Vivre à la romaine #6

Cette semaine c’est la rentrée ! Les écoliers, les collégiens et les lycéens retrouvent le chemin des classes. Mais, saviez-vous que les Romains aussi avaient emprunté ce chemin ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans ce nouvel épisode de Vivre à la Romaine !

Mère enseignant à son enfant, Villa des Mystères, Pompéi

Il existe des traces d’une forme d’éducation des jeunes Romains dès la période royale (753 – 509 avant. J.-C.). A cette époque, l’enseignement est familial, dispensé par le père à son fils. L’imitation du père par le fils est alors vue comme un idéal. Le jeune Romain apprend à lire, à écrire, nager et se battre. On lui enseigne également le respect de la religion et des ancêtres. Cette éducation a pour but de former des citoyens, mais aussi des guerriers. On enseigne aux enfants à se soumettre à l’autorité de l’Etat. Et les petites Romaines ? Elles restent à la maison et apprennent à tenir une maison et à filer de la laine.

Portrait d’un jeune romain tenant dans sa main un papyrus, Herculanum

Cependant, ce modèle change au IIe siècle avant notre ère. A cette époque, Rome rencontre la civilisation grecque. Cette dernière va beaucoup influencer les Romains dans leur quotidien. Dès lors, les jeunes Romains, filles et garçons, reçoivent un enseignement élémentaire. Entre 7 et 11 ans, ils apprennent à lire, écrire et compter. Les cours se font dans un bâtiment de fortune, ou sous un portique et sont dispensés par le maître, le magister. Après 11 ans, seuls les garçons poursuivent leur éducation. Ils se rendent alors au grammaticus. Là, ils étudient les auteurs grecs, puis latins, et commentent leurs œuvres. A 16 ans, les jeunes Romains sont instruits par un rhéteur. Ce dernier leur enseigne l’art de l’éloquence à la grecque. Certains, les plus riches, partent en Grèce apprendre auprès d’orateurs réputés.

Cependant, il faut bien garder en tête que le niveau d’instruction du jeune romain dépend de la richesse de son père et que les plus pauvres se contentent souvent d’exercer le métier de leur père. Et voilà ! Vous en savez un peu plus sur l’école des Romains ! Et vous, vos plus belles tablettes de cire sont-elles prêtes pour la rentrée ? Bonne rentrée à tous ! On se retrouve dans deux semaines pour un nouveau Vivre à la romaine !


Bibliographie

Ouvrages généraux

  • HACQUARD Georges, Guide romain antique, Hachette éducation, 1952.
  • MOREAU Tiphanie et VAUGHAN Géraud, 100 fiches d’histoire romaine, Bréal, 2013.

Ouvrages spécialisés

  • VIAL Jean, Histoire de l’éducation, Que-sais-je ?, PUF, 2019.
  • PERNOT Laurent, A l’école des anciens, Professeurs, élèves et étudiants, Signet Belles Lettres, 2008.

Articles

  • EGGER Victor. Étude sur l’éducation et particulièrement sur l’éducation littéraire chez les Romains, depuis la fondation de Rome jusqu’aux guerres de Marius et Sylla. In: Revue internationale de l’enseignement, tome 16, Juillet-Décembre 1888. pp. 59-75.
  • FEBVRE Lucien. H.-I. Marrou, Histoire de l’éducation dans l’Antiquité. In: Annales. Economies, sociétés, civilisations. 5ᵉ année, N. 4, 1950. pp. 551-553.
  • MONIN H. Histoire de l’enseignement. In: Revue internationale de l’enseignement, tome 40, Juillet-Décembre 1900. pp. 442- 450.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s