Le culte de l’empereur – Vivre à la romaine #9

Cet été, nous avons découvert ensemble les grands principes de la religion des Romains. Mais, elle présente de nombreux aspects. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le culte de l’empereur. C’est parti pour un nouveau Vivre à la romaine !

« Auguste Bevilacqua », buste de l’empereur portant la couronne civique, époque de son règne, Glyptothek

Le culte de l’empereur est le culte rendu à l’empereur et à certains membres de sa famille à Rome et dans les différentes provinces de l’empire. Il trouve ses origines au Ier siècle avant notre ère quand Caius Octavius Thurinus devient le premier empereur romain. Il adopte alors le nom d’Auguste, un nom normalement réservé aux objets divins et sacrés. Le nouvel empereur devient grand pontife (le prêtre le plus important de Rome) et occupe plusieurs autres prêtrises. De plus, il fait diviniser son père adoptif, le célèbre César, par le Sénat. De ce fait, il se présente comme son digne successeur, ce qui lui confère une aura sacrée.

Malgré le fait qu’Auguste refuse de devenir un dieu de son vivant, un culte lui est voué dans de nombreuses provinces de l’empire et notamment en Asie et en Egypte où il n’est pas rare d’assimiler le souverain à un dieu. Dans ces provinces, des temples sont érigés en son nom et le culte d’Auguste est assimilé à celui de Rome. A Rome, un culte est rendu au Génie d’Auguste, la personnification de toutes ses qualités innées. A la mort d’Auguste en 14 de notre ère, il est divinisé par décret du Sénat. C’est ce que l’on appelle l’apothéose. Un collège de prêtres est alors créé pour lui rendre hommage, les Augustales, et des temples lui sont dédiés.

Temple d’Auguste et Livie, Vienne (38)

Les successeurs d’Auguste vont rendre hommage à leurs prédécesseurs et vont prendre soin de ne pas être vénérés de leur vivant, à l’exception de quelques empereurs comme Caligula. Progressivement, ce culte évolue. Les membres de la famille de l’empereur sont assimilés à ce culte. Cela permet aux empereurs de s’inscrire dans une lignée sacrée. Le culte de l’empereur permet aux différentes provinces de l’empire de montrer leur allégeance à l’empereur et à Rome et ainsi renforcer la romanisation de ces territoires.

Au Musée du Trésor d’Eauze, vous pouvez admirer des traces de ce culte à travers des inscriptions dédiées à l’empereur. Et voilà ! Vous en savez maintenant un peu plus sur le culte de l’empereur à Rome et dans ses provinces ! On se retrouve très vite pour un nouveau Vivre à la romaine !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s