Les prêtresses de Vesta

Carl Friedrich Deckler, Vestale avec une guirlande, XIXe siècle

Le collège de prêtresses des vestales est très ancien puisque, selon la légende de fondation de Rome, la mère de Romulus et Rémus serait une vestale. Les vestales sont des prêtresses romaines chargées d’entretenir le feu sacré de Rome incarné par la déesse Vesta. L’entretien de ce feu est vu comme primordial pour les Romains puisqu’il garantit la bonne relation entre les Hommes et les dieux, la pax deorum. Préserver ce feu c’est donc garantir la pérennité de l’État. Il s’agit donc d’une prêtrise très importante à Rome et les prêtresses sont choisies avec soin.

Lorsqu’une prêtresses doit être remplacée, une élection à lieu au Sénat. Pour pouvoir devenir prêtresse de Vesta, un certain nombre de conditions sont nécessaires. Tout d’abord, les jeunes vestales sont choisies dans les familles patriciennes de la cité. Elles sont jeunes, entre six et dix ans, et ne présentent aucune tare physique. Ses deux parents doivent être en vie puisque les vestales ne doivent pas connaître la souillure de la mort. Ces derniers ne doivent pas avoir exercé une profession infamante, avoir été esclaves ou être émancipés. Ces différents critères ont pour but de désigner la jeune fille la plus pure possible. Cependant, certaines jeunes filles peuvent être exemptes de cette tâches comme les sœurs de vestales ou encore les filles de lignées de prêtres.

Les pères de familles proposent leur fille et le Grand Pontife, le principal prêtre de Rome, sélectionne une ou deux candidates qu’il présente ensuite au Sénat. Ce sont les Sénateurs qui vont ensuite élire la nouvelle vestale. Cependant, nous ne connaissons pas bien les modalités de cette élection. Une fois la jeune fille élue, elle est soustraite à l’autorité de sa famille. Elle n’est plus sous l’autorité de son père mais ne passe pas sous l’autorité d’une nouvelle famille comme c’est le cas lors d’un mariage. Elle est en quelques sortes liée à la cité et passe sous l’autorité du Grand Pontife, le Pontifex Maximus,  qui joue alors le rôle de père des vestales. C’est ce que l’on appelle la captio.

À partir de ce moment, la nouvelle vestale se met au service de la déesse pour une durée minimum de 30 ans. Pendant les dix premières années, la jeune prêtresse est éduquée dans la Maison de Vesta, l’atrium Vestae. Leur enseignement est alors assuré par les prêtresses les plus âgées. Les dix années suivantes, elles se concentrent sur la pratique de leur culte et des rites qui lui sont liées. Enfin, pendant les dix dernières années de prêtrises, les vestales se chargent de l’enseignement des nouvelles prêtresses. Après ces trente années de prêtrises, elles sont autorisées à quitter le collège mais aucun cas n’est connu sous l’Empire.

Le statut de vestale est très particulier. En plus, de ne plus être soumises à l’autorité de leur famille, les prêtresses bénéficient de nombreux avantages. Elles sont autorisées à circuler en litières dans les rues de la cité, ont une place réservée au théâtre et sont également exempte du devoir de prêter serment. Mais, en contrepartie, elles sont soumises à des interdits très forts.

Henri-Pierre Danloux, Supplice d’une vestale, 1800

Tout d’abord, les prêtresses de Vesta sont soumises à des codes vestimentaires très stricts. Elles ne doivent pas faire preuve de coquetterie et ne doivent pas porter des vêtements susceptibles d’éveiller le désir des hommes. Comme nous l’avons dit plus haut, elles doivent maintenir le feu sacré de Vesta. Si ce dernier s’éteint, la prêtresses responsable est fouettée par le Grand Pontife. Mais, ce n’est pas le pire châtiment que peut subir une vestale. En effet, les vestales font vœux de chasteté pendant toute la durée de leur prêtrise. Si jamais elles manquent à leur parole, elles sont soumises à un châtiment terrible : elles sont amenées dans une salle souterraine avec une lampe à huile, un bout de pain et une cruche d’eau et la salle est scellée de l’extérieure. Cette condamnation à mort vise à empêcher le sang de la prêtresses de couler ce qui serait infamant pour Rome. L’amant de la vestale est lui supplicié.

Les vestales constituent donc un collège religieux très important à Rome et les prêtresses se soustraient ainsi aux rôles de mères et d’épouses. Mais, ce collège étant restreint et les obligations nombreuses, toutes les femmes non mariées ne sont pas liées à cette prêtrise.

Bibliographie

Ouvrages généraux

  • Dir. HACQUARD Goerges, Guide romain antique, Hachette éducation, 1952.
  • MOREAU Tiphanie et VAUGHAN Géraud, 100 fiches d’histoire romaine, Bréal, 2013.
  • TONER Jerry, Release Your Inner Roman, Profile Books, 2016.

Ouvrages spécialisés

  • GIROD Virginie, Les femmes et le sexe dans la Rome Antique, Paris, Tallandier, 2013.
  • GRIMAL Pierre, Rome et l’amour, des femmes, des jardins, de la sagesse, Robert Laffont, 2007.
  • VEYNE Paul, Sexe et pouvoir à Rome, Tallandier, 2016.

Article

  • ALLELY Annie, « L’exposition des petites filles à Romesous la République et sous le Principat », in Annales
  • de Bretagne et des Pays de l’Ouest , 124-3, 2017.
  • CHATELARD Aude, « Minorité juridique et citoyenneté des femmes dans la Rome républicaine », in Clio. Femmes, Genre, Histoire, 43, 2016.
  • DELON Michel, « Mythologie de la vestale », in Dixhuitième Siècle, n°27, 1995. L’Antiquité. pp. 159-170.18
  • LEDUC Claudine et FINE Agnès, « Femmes et religions », in Clio. Histoire‚ femmes et sociétés, 2, 1995.
  • MEKACHER Nina et VAN HAEPEREN Françoise, « Le choix des Vestales, miroir d’une société en évolution (IIIème s. a. C. – Ier s. p.C.) », in Revue de l’histoire des religions, tome 220, n°1, 2003. pp. 63 – 80.
  • VAN HAEPEREN Françoise, « À propos de recherches récentes sur les vestales » in, L’antiquité classique, Tome 77, 2008. pp. 309 – 319.

Un commentaire sur “Les prêtresses de Vesta

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s